Call us toll free: +33 5 53 67 49 10
Top notch Multipurpose WordPress Theme!

Laurent AIRAUDO, maraîcher au Fréchou, 47600

Laurent AIRAUDO, maraîcher au Fréchou, 47600

Laurent et son épouse ont trouvé le bon équilibre. Leur exploitation de maraichage allie tradition et innovation sur quelques hectares suffisants pour eux, leur famille et trois salariés.  Fraises Clery et Gariguettes sont cultivées sous  4000 m2 de  serres froides  en hors sol. La serre apporte beaucoup de confort de travail au quotidien. Il est possible de récolter même s’il pleut. Les plants sont placés dans des bacs suspendus ce qui permet de réaliser les taches nécessaires à l’entretien des fraisiers debout à hauteur d’homme.

Sous serre, les plantes sont mieux protégées des aléas climatiques et la serre permet de mieux réguler l’hygrométrie. Grâce à la lutte intégrée, on peut réduire considérablement les intrants.

Pour ses tomates, Laurent a choisi deux techniques en restant fidèle à la culture en pleine terre. Une partie est gardée sous serre, toujours pour le confort de travail, les meilleurs rendements et la lutte intégrée qui donne de bons résultats. L’autre, pour la tomate allongée, est installée en plein champs.

Reste pour compléter, quelques salade en contre saison de la tomate sous serre, de la courgette en plein champs et quelques kiwis.

Ils maîtrisent tout le cycle de production et utilisent les plants qu’ils ont produits à partir de leur propre semis.

 


 

 

 

 

 

 

  • Laurent AIRAUDO
    EARL les Rosiers, le Fréchou 47600

    Pour les CLERY, nous avons engazonné le sol de la serre. Cela crée un environnement de travail très agréable, mais surtout, cela permet de réduire les traitements grâce à la régulation de l'hygrométrie.


On perpétue la culture de plein champs avec la courgette et un peu de tomate allongée


Laurent et son épouse cultivent également des courgettes en plein champs sur 1 hectare. Ils obtiennent ainsi environ 40 tonnes en deux cycles.

Pour la tomate, en plein champs c'est la traditionnelle variété "allongée" qui a sa préférence. Cette tomate historique est bien adaptée pour ce type de culture qui demande un fruit ferme et résistant car il va pousser sur sol. Pour éviter que les fruits ne s'abiment trop, Laurent installe une grille au dessus de chaque pied pour garantir que les tomates ne touchent le sol.
Laurent est formel : « En fin de saison, ce sont celles-là que tout le monde veut pour les coulis et les conserves. »